Une semaine que nous sommes arrivés et déjà nos habitudes sont bien rodées. Visites quotidiennes au GS25, visionnage de combats de l’U.F.C. avant de dormir sur les 4h du mat’ et abandon définitif de l’alarme de réveil. C’est sans espoir, peut-être ne sommes nous jamais remis du décalage horaire… on s’en branle après tout, c’est les vacances !

Visite un peu différente pour aujourd’hui. Pas de musée ou de monument historique de prévu mais Lotte World, un parc d’attraction très populaire en Corée du sud, avec la particularité d’être en partie en intérieur. On y compte aussi une patinoire en son centre, des magasins, un hôtel ainsi que le Korean Folk Museum. Pour l’ambiance, c’est esthétiquement calqué sur ce que peut faire Disney, le côté onirique carrément moins présent. Sur place, on se sent un peu en décalage parmi la population, composée en majorité de jeunes couples et de groupes d’écoliers agités, que l’euphorie pousse à couiner jusqu’à n’en plus pouvoir, sans vraie raison apparente. C’est marrant comme cette façon de se rendre agaçant peut se retrouver de façon similaire chez les adolescents des quatre coins du monde. Fin de cette remarque de vieux con. Qu’a cela ne tienne, rien ne nous empêchera d’enchainer les quelques manèges à sensations fortes, au prix d’une heure de queue à chaque fois.

Non loin du parc, le Lotte World Tower en cour de finalisation, classé sixième gratte-ciel le plus haut du monde avec ses 555 mètres. À ses pieds, le Lotte World Mall, qui est là encore tout un complexe du turfu avec cinéma, salle de concert, aquarium, grande surface, boutiques de luxe et restaurants, dont le Hard Rock Café Seoul où nous prendrons notre repas de voyageurs un peu beaufs, sur les coups de 16h. S’en suit une balade au fameux quartier de Gangnam, sans grande singularité.

Le jour suivant, nous le consacrons aux achats de souvenirs que nous effectuerons aux marchés de Namdaemun et Insa-Dong avant de retourner au bas de la N Seoul Tower en téléphérique, afin de prendre notre diner dans un de ses restaurant Coréen perché sur le mont Namsan, offrant en spectacle nocturne, les mille lumières de Séoul. Rentrés à l’appartement, nous nous endormons après 5h du matin, quand la lumière de l’aube commence à percer les rideaux.

Nous passerons notre dernière journée à Séoul par une glande bien méritée, à l’aide de la diffusion à la télé d’un marathon de films Marvel en version originale. Du repos nécessaire pour trouver la force de préparer les affaires pour notre départ pour l’île de Jeju.

À la base, j’ai trois passions qui se complètent assez bien : la pizza, la weed et Netflix.
Le problème avec des hobbies comme ça, c’est que t’as vite fait d’être à court d’anecdotes quand on te demande ce que t’as foutu de ton week end.

Alors, j’ai créé un site qui laisse croire que je fais quelque chose de ma vie, ce qui me permet d’avoir l’air plus productif qu’en réalité tout en ayant la possibilité de continuer mes occupations favorites dans la tranquillité la plus totale.